Adopter un renard : est-ce possible ?

Le renard est un animal sauvage. La loi en vigueur en France interdit l'adoption des animaux comme les renards en tant que compagnie domestique. Néanmoins, une nouvelle version de cette même loi vient faciliter l'adoption du renard roux en intérieur. En quoi adopter un renard est-il différent de domestiquer un chien ou un chat ?

Peut-on adopter un renard ?

En France, le renard est considéré comme un animal sauvage et dangereux. A l'inverse de l'ecureuil domestique, il est interdit de domestiquer un renard. Malgré le nombre incessamment grandissant des témoignages sur le rôle sanitaire du renard roux dans le monde écologique et la hausse de l'intérêt général pour les espèces de la même famille, le renard n'est pas près de rivaliser avec le chat et le chien en intérieur. Pourtant, ailleurs comme en Russie, les chercheurs et des défenseurs du renard roux luttent pour l'intégration de ces animaux dans le quotidien de l'Homme.

Est-ce que le renard est dangereux ?

Le renard est un animal au doux regard. Sa fourrure de couleur rousse lui confère une allure particulièrement esthétique. Malgré sa nature de prédateur sauvage, c'est un animal très craintif. Dans la pratique, le renard a peur de l'homme. Toutefois, et dans de très rares cas, le renard domestique devient très sociable. L'unique danger que représente la domestication d'un renard, c'est qu'il s'agit d'un carnivore. Il se nourrit essentiellement de viande fraîche et s'attaque fréquemment au chat.

Nourriture du renard : que mange cet animal sauvage ?

Le renard est un prédateur omnivore. Il se nourrit principalement de chasse, mais il peut aussi très facilement aimer les baies et les fruits. Les proies favorites du renard sont :

  • Les lapins
  • Les oiseaux
  • Les rongeurs
  • Les grenouilles
  • Les charognes
  • Les vers de terre

Dans la pratique, la nourriture du renard dépend en particulier de son environnement quotidien. Dans les forêts profondes, il préfère chasser. Sur les terres agricoles et les zones humides, il se contente de certains fruits de saison. Dans les zones rurales, il lui arrive aussi d'attraper des rats et des pigeons. Il n'est aussi pas rare d'apercevoir un renard fouiller dans les poubelles pour trouver de la nourriture.

Comment avoir un renard en animal de compagnie ?

La loi française est très stricte quant à l'adoption du renard en tant qu'animal de compagnie. C'est interdit. À ce jour, cet animal sauvage est considéré comme nuisible à l'homme dans cette partie du monde. Impossible d'en adopter un sans enfreindre la loi. Toutefois, en dehors de la France, plusieurs pays tolèrent la présence du renard dans la société. C'est le cas des États-Unis où certaines lois sont en faveur de ce terrier au pelage roux. Dans d'autres pays, l'adoption d'un renard mâle ou femelle requiert l'obtention d'un permis. Certains pays autorisent aussi ce mammifère à vivre en communauté après avoir été soumis à une observation de 200 heures dans un centre de réhabilitation de la faune. Aussi, pour avoir un renard en animal de compagnie, il suffit de l'élever dans un pays autre que la France.

Dans quel pays peut-on adopter un renard ?

Certains pays ont déjà commencé à apprivoiser le renard depuis plusieurs années. En Sibérie, les scientifiques se penchent sur le cas de ce prédateur depuis les années 50. Ces études sont essentiellement motivées par la ressemblance du renard avec le chien et son pelage qui permet de produire de la fourrure. L'URSS compte un très grand nombre d'élevages de renards. Ces centres d'élevages fournissent l'essentiel des renards domestiqués en Amérique, en Corée du Sud, aux Pays-Bas et en Russie. Par contre, il est formellement interdit d'avoir un renard chez soi, en France.

Apprivoiser un renard : comment se comporte un renard domestique ?

Plusieurs témoignages présentent le renard comme un animal parfaitement domesticable. Selon la plupart, ce chasseur né qui possède de nombreuses familiarités avec le loup, peut facilement cohabiter avec les humains. Dans certaines situations, les renards témoignent de comportements similaires avec les chiens. Néanmoins, il se prête très peu à vivre exclusivement en intérieur. Son instinct d'animal sauvage le contraint souvent à exploiter un horizon plus vaste. Il a besoin d'espace pour vivre, chasser et se reproduire. Comme le chien et le chat, le renard aime beaucoup creuser, mais de façon plus intense. Enfermé à l'intérieur, il risque de faire des dégâts incommensurables.

De plus, les renards sont très possessifs. Le mâle comme la femelle peut naturellement devenir agressif dès qu'il se sent menacer ou a l'impression qu'on cherche à lui voler quelque chose (ou une personne). Ce canidé grégaire est pourtant un habitué de la vie en groupe. Il se familiarise rapidement avec tous les animaux (chien, chat, oiseaux, etc.). Mais son instinct d'animal sauvage peut surgir à tout moment et le pousser à faire des ravages jusque dans la basse-cour du voisin. À moins de lui donner un régime composé majoritairement de viande, les renards restent très difficiles à apprivoiser.