Ce que vous devez savoir avant d’adopter un lapin

Comme c’est le cas avec les autres animaux domestiques, adopter un lapin implique certaines obligations de la part de celui qui le recueille. En tant qu’être vivant, il ne doit, en effet, ni être considéré comme un jouet ni un caprice, car doté de sentiments et de conscience. Si vous pensez donc pouvoir agir en conséquence, oui, vous pouvez adopter un lapin et plusieurs même.

Le meilleur endroit pour adopter un lapin

Bien que de nombreuses animaleries proposent en vente des lapins, comme animaux de compagnie, il vaut toujours mieux les choisir provenant d’association, d’élevages familiaux ou du moins de sauvetage personnel. Cette dernière option n’est toutefois pas conseillée s’il s’agit de votre première adoption. Les lapins qui y sont proposés sont en effet déjà vaccinés, propres et habitués à vivre en société. Cela vous évite de devoir débourser 95 à 130 euros environ pour les faire vacciner.

Les caractères d’un lapin

Pour que vous réussissiez à élever un lapin comme nouvel animal de compagnie, il faut donc que vous ayez certaines connaissances de cet animal de la famille des lagomorphes. Cela vous permet de mieux comprendre ses habitudes et ne pas le comparer à votre chien ou chat qui sont d’ailleurs à ses yeux des prédateurs. Ne vous étonnez donc pas s’il en a peur ou s’il ne veut pas s’en approcher, leur odeur même sur vos mains pouvant le rendre craintif.

Le lapin est un animal grégaire, la raison d’en adopter au moins deux

Sachez ainsi qu’il ne suffit pas de nourrir un lapin pour le rendre heureux. En tant qu’animal grégaire, le lapin aime vivre en groupe, la raison pour laquelle, il vaut mieux l’adopter deux par deux. L’idéal serait donc d’en recueillir un mâle et une femelle, mais devant être obligatoirement stérilisé au risque d’en avoir des portées quasiment tous les mois.

Le lapin est un animal de compagnie propre

À l’instar du chat, élever un lapin est relativement facile, car pouvant s’occuper lui-même de sa toilette. Il n’a donc pas besoin d’être lavé à l’eau, seuls ceux de type angora nécessitant seulement des brossages à l’aide de brosse pour animaux. Cet animal de compagnie fait également ses besoins dans une litière à condition qu’on l’ait éduqué spécialement pour cela. Il suffit de se servir d’un bac rectangulaire contenant du lin pour y arriver. Les copeaux de bois résineux sont toutefois déconseillés, car pouvant être très toxiques pour l’animal. La réaction chimique entre l’urine et ces copeaux crée en effet un gaz nocif, le phénol.

Le lapin est affectueux

Son caractère affectueux donne aussi au lapin ce privilège d’animal de compagnie. Quand son propriétaire sait lui prouver son affection, il peut le rendre cent fois plus. Si certains d’eux adorent les câlins, d’autres peuvent ne pas être du même avis. Cela ne veut cependant pas dire qu’ils détestent leurs maîtres, mais n’apprécient tout simplement pas ces petits bisous qu’ils considèrent comme des signes de soumission.

Le lapin est très expressif

Quand un lapin sautille, effectue des flops ou des binkies, cela signifie qu’il est heureux et se sent à l’aise. Cependant, à cause de son ouïe très développée, il peut ne pas supporter les cris ou caresses maladroites des enfants en bas âge, car pouvant provoquer chez lui des comportements agressifs. C’est la raison pour laquelle il convient de le tenir éloigné d’eux ou de les surveiller de près quand ils se trouvent dans la même pièce. Si n’aboyant ni ne miaulant pas, le lapin dispose en effet de son propre langage qu’un enfant ne pourrait forcément pas comprendre et pouvant entraîner un désintéressement total vis-à-vis de l’animal.

Le lapin ne supporte pas d’être enfermé dans une cage

Comme tout animal domestique, le lapin adore aussi vivre en toute liberté dans la maison. De ce fait, il ne supporte pas d’être enfermé dans une cage quoique ce soit généralement la manière d’élever un lapin. Le mieux serait ainsi de lui offrir une semi-liberté, en laissant toujours ouverte sa cage pour qu’il puisse y entrer et sortir à sa guise et ne lui donner l’accès qu’à une pièce. Il faut toutefois faire attention à le protéger des câbles électriques et des balcons.

Le lapin est un être fragile dont il faut prendre soin

Sa santé fragile est par ailleurs l’un des critères à prendre en compte avant de décider d’entretenir un lapin chez soi. Si son transit intestinal ne fonctionne pas comme il faut, cela pourrait lui être fatal. Il peut aussi faire fréquemment l’objet de malocclusion dentaire si on le nourrit uniquement avec des granulés. Aussi, la manière de nourrir un lapin correctement est de lui donner du foin et de la verdure pour une bonne usure de ses dents. Une alimentation équilibrée est ainsi requise, car permettant d’équilibrer le taux de calcium et d’eau dans son organisme. Si s’y trouvant en grande quantité, le calcium peut provoquer une sorte de boue ou de sable dans ses urines, attaquant la vessie et les reins du lapin. Les maladies virales nécessitant des vaccinations sont en outre la VHD, la myxomatose. Pour la conjonctivite, la diarrhée et la pododermatite, il convient de l’emmener chez le vétérinaire pour les soigner.

L’alimentation d’un lapi

Côté alimentation, sachez par ailleurs que le lapin ne se nourrit pas uniquement de carotte. Le sucre dont celle-ci contient, de l’ordre de 4 %, est même un peu trop pour lui. Lui en donner des jeunes, de temps en temps, pallie ce problème. Se servir d’une gamelle lourde qu’il ne peut pas renverser est par ailleurs le meilleur moyen de lui faire boire de l’eau propre et fraîche. Effectivement, les biberons ne s’adaptent pas à la morphologie de cet animal de compagnie, car leur faisant mal aux cervicales. Pire, l’embout de celui-ci peut être truffé de microbes et d’algues. Enfin, sachez que quoique faisant partie des lagomorphes et non des rongeurs, le lapin n’en ronge pas moins tout ce qu’il trouve sur son passage pour user ses incisives qui poussent continuellement. Prenez ainsi le temps de sécuriser vos meubles et câbles avant de le laisser circuler librement dans la maison, surtout dans le salon. Source : Gamjotek